Récemment, les élus du conseil municipal d’enfants et de jeunes ont participé à la plantation d’un magnolia dans le nouveau parc de la mairie.
Il se veut être un symbole de tolérance, de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et toutes autres formes d’exclusion. Comme l’évoquait Pascal Vernisse, Maire, cet arbre a remplacé l’arbre de la Liberté planté en 1989 lors du Bicentenaire de la Révolution française, lequel a été déplacé aux jardins inondables à côté de la Besbre.

A cette occasion, Donovan Deveaux, étudiant et porteur du projet de réaménagement du parterre, a expliqué les changements aux abords du parc : ouverture d’une allée centrale pour valoriser la sculpture, installation de bancs, de plantes résistantes à la sécheresse et mise en valeur de la biodiversité.